fbpx

La théorie du complot est-elle toujours à côté de la plaque? La réponse en trois exemples historiques.


0

« Ça m’ennuie toujours que des personnes soient distraites par de faux complots comme le 11 septembre, alors qu’à côté de ça nous fournissons les preuves de vrais complots, de guerres ou de fraudes financières » – Julian Assange, fondateur du site de transparence Wikileaks.

Il est intéressant de voir que les communautés désignées par le terme de «complotistes» donnent plus d’importance aux théories conspirationnistes infondées et bien souvent farfelues, plutôt que de porter leur attention sur de vrais complots démontrés par des documents, des témoignages et des expertises fiables. Les complots existent, dire le contraire serait au minimum statistiquement faux.

La sphère complotiste a une tendance exagérée à voir le monde au travers de la suspicion et des biais de confirmation. Dans la pensée complotiste, le hasard n’existe plus. Le moindre évènement sortant de l’ordinaire sera vu comme la volonté d’un individu (ou groupe d’individus) pour parvenir à un objectif secret.

Le but de cet article n’est donc pas de réhabiliter la pensée complotiste, mais de démontrer à travers des exemples que le complot, quoique symptôme de paresse analytique, n’est pas à écarter systématiquement du champ des possibilités lorsqu’on est face à un évènement donné.

Dans une opération sous fausse bannière, le gouvernement ou un autre groupe organise un événement de manière à ce qu’il paraisse comme étant l’oeuvre de quelqu’un en dehors des vrais auteurs. Les trompeurs utilisent cette tactique pour discréditer un autre groupe, justifier des guerres, adopter des lois sévères, renverser des opposants politiques ou obtenir des alliances et des avantages. Comme nous le verrons, ceux qui exécutent ces actes sont trop disposés à sacrifier des vies ou à répandre la peur et la violence pour solidifier leurs ruses.

Opération Ajax

[x_image type= »none » float= »none » src= »http://www.poketudiant.com/wp-content/uploads/2017/03/Screen-Shot-2017-03-23-at-10.54.56.png » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover »]

L’opération Ajax était un plan lancé en 1953 par les services secrets britanniques et américains pour renverser le chef d’Etat iranien démocratiquement élu Mohammed Mossadegh et renvoyer le Shah pro-américain au pouvoir. La Grande-Bretagne, préoccupée par les plans de l’Iran de nationaliser son industrie pétrolière, en est venue à convaincre les Etats-Unis d’une opération conjointe.

Bien que la façon avec laquelle le MI6 britannique et la CIA américaine ont utilisé diverses formes de corruption pour influencer la politique iranienne en leur faveur soit bien connue, peu d’analystes ont traité des multiples, souvent violents incidents sous faux drapeaux qui ont été menés pour miner Mossadegh et ses disciples. Par exemple, des iraniens travaillant pour la CIA ont une fois incarné le rôle de partisans communistes du régime, d’autres ont organisé un attentat à la maison d’un leader religieux pour attiser la colère de la communauté musulmane et les opposer ainsi au gouvernement et ont également menacé d’autres chefs religieux, avec des punitions brutales, s’ils échouaient à endosser Mossadegh.

De surcroit, la CIA a provoqué des émeutes, incendié des bâtiments et renforcé les manifestants – en employant des agents qui se faisaient passer pour des citoyens iraniens. La violence provoquée par les États-Unis et les Britanniques a tué entre 300 et 800 personnes. Finalement, l’opération Ajax a été couronnée de succès. Le Shah a été remis au pouvoir et la Grande-Bretagne a repris le contrôle de la compagnie pétrolière Anglo-Iranienne (maintenant connue sous le nom de British Petroleum ou BP).

Pogrom d’Istanbul

[x_image type= »none » float= »none » src= »http://www.poketudiant.com/wp-content/uploads/2017/03/pogrom.jpg » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover »]

En 1955, de nombreux Turcs ont intensément voulu que tous les Grecs soient évacués d’Istanbul. Le 28 août, l’un des plus grands quotidiens turcs a imprimé cette déclaration sinistre: «Si les Grecs osent toucher nos frères, il y a beaucoup de Grecs à Istanbul pour riposter ». Cet article n’était pas plus qu’une pièce de la propagande planifiée par le gouvernement turc et destinée à influencer leur peuple en leur faisant croire que les Grecs étaient une menace imminente. Quelques jours plus tard, des bombes ont été détonées au consulat turc à Thessalonique, endommageant une maison voisine, qui n’était autre que celle du bien-aimé fondateur de la Turquie Mustafa Kemal Atatürk.

Les turcs étaient alors bien préparés à mettre le blâme sur leurs ennemis et de violentes représailles contre les Grecs vivant à Istanbul (ainsi que tous les arméniens qui se sont trouvés dans le chemin) ont ravagé la ville pendant neuf heures.

La plupart des foules étaient organisées par le gouvernement et convenablement transportées par camion dans la ville avant l’attentat. À la fin des émeutes d’Istanbul, environ 38 personnes étaient mortes et plus de 4 000 foyers, magasins, écoles et cimetières grecs ont été détruits et pillés. Dans les jours suivants, la population grecque d’Istanbul a chuté de 100 000 à seulement quelques milliers.

Plus tard, lors du procès, le Premier ministre turc Adnan Menderes a avoué que les bombardements du consulat n’étaient en fait qu’une opération sous fausse bannière effectuée par des agents turcs commandés par le gouvernement. Il s’est ensuite excusé et a offert au gouvernement grec une compensation monétaire pour les biens endommagés et perdus.

La police macédonienne s’invente des terroristes

[x_image type= »none » float= »none » src= »http://www.poketudiant.com/wp-content/uploads/2017/03/macédoine.png » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover »]

Depuis leur indépendance de la Yougoslavie en 1991, les Macédoniens ont ardemment essayé de s’attirer les faveurs des alliés occidentaux. Ils ont adhéré à la guerre contre la terreur, se sont alliés aux États-Unis et ont même envoyé des troupes en Irak. Cependant, en 2002, dans un acte inquiétant de surexcitation histoire d’impressionner, un groupe de policiers macédoniens a intentionnellement abattu sept immigrants illégaux les qualifiant de ‘militants pakistanais qui voulaient attaquer des ambassades étrangères’.

Les hommes n’étaient pas des terroristes. Ils avaient été attirés en Macédoine par la police avec la promesse qu’ils se verront donner un passage sûr vers l’Europe occidentale. Au lieu de cela, ils ont été abattus de sang-froid, leurs corps allongés à côté de mitrailleuses pour faire croire à un échange de coups de feu. Les gens furent immédiatement alarmés par l’aspect peu crédible de la situation.

Par exemple, personne ne pouvait expliquer pourquoi les sept personnes supposées terroristes, aussi armés que la scène laissait à croire, étaient tous morts tandis que les rangs de la police étaient exempts de blessures. En outre, les déclarations des policiers étaient incohérentes et incompatibles tout au long des interrogatoires. En fin de compte, les fonctionnaires macédoniens ont avoué que les immigrants avaient été assassinés dans le seul but d’impressionner la communauté internationale. Cinq policiers, un homme d’affaires et le ministre de l’Intérieur à l’époque Ljube Boskovski ont été inculpés.

 

 


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

cute cute
0
cute
damn damn
0
damn
Angry Angry
0
Angry
love love
0
love
dislike dislike
0
dislike
wtf wtf
0
wtf
confused confused
0
confused
lol lol
0
lol
Hassane Elayyadi
Passioné d’histoire, de sciences politiques et de questions internationales d’actualité. Étudiant en relations internationales à Goldsmiths, University of London.

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format