Graine de génie, grain de folie

Depuis l’aube des temps, folie et génie, invention et aliénation, intelligence et démence, ont, plus que rimé, été en corrélation.


133

Depuis l’aube des temps, folie et génie, invention et aliénation, intelligence et démence, ont, plus que rimé, longtemps été en corrélation. Cette assonance n’est en effet que l’aspect esthétique d’une relation longue et mystérieuse. Alors que le génie est assez clair et définissable pour la plupart des gens, comme étant cette étincelle présente chez des personnes capables de marquer le monde et le révolutionner, la folie, quant à elle, flotte dans un nuage d’incertitude. La subjectivité de la folie est probablement due à sa corrélation à des critères sociaux et moraux relatifs. Cependant, le relatif tend vers l’absolu, ce n’est pas surprenant alors que la folie soit souvent associée au génie, en particulier cette ingéniosité qu’on décrit aux scientifiques et artistes.

 « Il n’y a point de génie sans un grain de folie. » Aristote

Art et folie


L’art est un domaine marqué de créativité, d’imagination, d’exploration de nouveaux horizons ; que les artistes soient qualifiés de fous est tout à fait attendu par conséquent. Mais plus qu’une appellation sociale peu crédible et sans fondement, de nombreux artistes, notamment des écrivains, ont été diagnostiqués d’affections psychiatriques. 

L’exemple que la majorité des marocains connaissent, une des rares rétributions du lycée marocain, est celui de Maupassant, le célèbre nouvelliste réaliste français. Son conte « Le Horla », comme beaucoup d’autres de ses écrits, traite de folie et de troubles de la raison. Certains tendent à croire que l’auteur se représente lui-même dans ce chef-d’œuvre, pensant qu’à mesure que la syphilis ronge son corps, la folie gagne son âme. D’autres biographes affirment que Maupassant n’a pas écrit sous la dictée de la folie, et que son génie ne doit rien à sa maladie physique. Mais les faits sont là, l’auteur a fini fou. Que sa soi-disant folie soit à l’origine de son génie littéraire, ou qu’elle en soit une conséquence, le lien est assurément présent.

Virginia Woolf, écrivaine de génie et considérée comme la reine des fous, la grande maîtresse du roman psychologique, est notre deuxième exemple. Elle était mélancolique, dépressive et suicidaire. À cause d’une enfance difficile, elle a été hantée toute sa vie durant par des voix, troublant profondément sa psychologie. Toutefois, puisant dans les moments les plus tragiques de son histoire, elle a su transformer ses souffrances psychiques en de sublimes inventions narratives, que les écrivains d’aujourd’hui continuent de lui envier. Elle se suicide en 1941 en remplissant ses poches de pierres et se jetant dans une rivière. 

Ce lien entre créativité et folie n’a pas concerné exclusivement les écrivains. En effet, que ce soit parmi les peintres, les musiciens, les gens de théâtre, on trouvera toujours un personnage qu’on a décrit de fou. La folie n’a, en effet, épargné aucune catégorie artistique. On citera notamment Van Gogh, célèbre peintre néerlandais, dont la santé mentale était discutable. Contrairement à d’autres, sa folie ne se reflète nullement dans ses toiles : durant ses périodes de crise, il ne peignait pas, il se disait incapable de travailler. 

Mouad Moutaouakil livre

Mon recueil de nouvelles intitulé « Amours » verra le jour bientôt. Ce sont des nouvelles traitant principalement d’amour, sujet quasi tabou dans notre pays, mais également de plusieurs autres choses. Quelques textes y figurant ont été primés dans des compétitions nationales et internationales.

Il sera prochainement disponible en format électronique et papier.

La liste des artistes ayant présumément souffert de troubles mentaux est longue : Hemingway, Balzac, Dylan, Kurt Cobain… Ce qui est sûr, c’est que leur ‘folie’ ne les a pas empêchés de rayonner. 

« L’invention marque un excès d’esprit, mais où se trouvera-t-elle sans un grain de folie ? » Baltasar Gracian Y Morales

Science et folie


Les artistes n’ont pas été les seuls concernés par cette appellation de folie. Certains iront jusqu’à dire que c’est même l’unique point commun entre artistes et scientifiques, ou probablement l’intersection des deux domaines, comme une sorte de corps calleux entre les deux hémisphères, gauche et droit.

La logique des choses est un peu moins évidente pour les scientifiques, qui sont, aux yeux de la société, la personnification de l’assiduité et l’organisation. Mais cette assiduité n’est apparemment qu’un autre stéréotype et un lien sociétal sans fondement, puisque on retrouve chez les gens de la science des profils non moins impressionnants que ceux présentés précédemment.

Commençons par un exemple qui nous est bien cher, ce n’est autre que le mathématicien de génie Grothendieck.Grothendieck passe les 23 dernières années de sa vie exclue de la société. Il part dans le sud de la France et rédige une autobiographie de mille pages, refusée par les éditeurs. Il s’investit corps et âme dans l’écologie, et dénonce avec virulence la société industrielle. Il s’installe dans un petit village, refusant tout contact avec ses proches, ses anciennes relations et les journalistes qui viennent des quatre coins du monde. Jusqu’à sa mort en novembre 2014, il reste enfermé avec ses plantes, leur parlant quelques fois, sans pour autant totalement rompre avec les mathématiques, puisqu’il laisse 65000 pages de notes, trouvées dans sa maison après son décès. L’autre exemple célèbre est celui de Perelman, qui a refusé tous les prix qui lui ont été attribué, notamment la médaille Fields qu’on considère le Nobel des mathématiques. Perelman est supposément autiste, il se dénie tout confort, et a affirmé dans une interview qu’il connaît le secret de l’univers… 

On trouvera plusieurs autres personnages parmi les scientifiques, notamment les chimistes qui ont créé certaines drogues et ont dû les essayer sur eux-mêmes ; l’histoire sanglante de la LSD en est un fameux exemple.


Pour conclure, s’il y’a une morale à retenir, c’est de faire ce qu’on veut, suivre ses passions et ses impulsions, quitte à être appelé fou, parce que si tous ces gens de génie ont été appelé tel, ce ne serait pas la fin du monde pour un être aussi insignifiant que toi ou moi.


Like it? Share with your friends!

133

What's Your Reaction?

cute cute
7
cute
damn damn
5
damn
Angry Angry
4
Angry
love love
98
love
dislike dislike
3
dislike
wtf wtf
0
wtf
confused confused
0
confused
lol lol
0
lol
Mouad Moutaoukil
Math and med student. Grand passionné de littérature francophone, de voyages et de musique. Je m’intéresse et écris à propos d’éducation, société, science et culture. ‘La culture est comme la confiture, moins on a, plus on l’étale’.

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format