Mon sel tort… Briller !

Petit conte du vécu d'une étudiante en faculté de médecine publique marocaine et sa riposte face aux projets de privatisation de la santé marocaine...


4
Mon sel tort… Briller !

Le réveil sonne. Encore une journée pénible. J’y parviendrai si Dieu me donne la force de le faire… Je suis complètement épuisée mais il faut me lever. Il ne fallait pas rester accroupie jusqu’à l’aube à lire le cours que le professeur vient de déposer mais il le fallait bien, la période des examens est à un clin d’oeuil. Mon corps épuisé n’est plus qu’un lourd fardeau que je traîne à travers ce monde… Lourd et douloureux qu’est ce corps qui contient mon âme et esprit agonisants. Je referme les yeux pour goûter une dernière fois au doux sommeil qui me manque tant mais mon rêve surgit, comme un fin rayon de soleil… J’ouvre grand les yeux et je le ressens déjà allourdis par de sombres cernes, jolis souvenirs me rappelant la pénombre de la veille.

J’ouvre les rideaux… Hélas, aucune lumière. Ah oui j’avais oublié, le Maroc a adopté l’horaire estival… en plein Novembre. Je grelotte vers la salle de bain, je me regarde dans la glace. Un visage pâle, digne d’être celui d’un fantôme. Mes yeux sans expression se promènent le long de mon silhouette, j’ai perdu énormément de poids. Faut manger mieux oui, j’essaierai de manger mieux, mais quand? Je conseille aux patients chaque jour de mieux se nourrir, prendre soins d’eux mais vu mon allure, je comprends que mes paroles sont peu crédibles. Lamentable. Voilà le terme exact pour décrire cette scène. Je tremble devant mon miroir à contempler cette ombre de moi que je suis devenue, fébrile être déprouvu de toute vie. Je me sens décourgée, désespérée, mon corps s’allourdit davantage et je souhaite ne pas avoir existé. Je baisse la tête et je ferme les yeux pour oublier cette atroce réalité mais mon rêve surgit comme un doux rayon de soleil.

J’ouvre à nouveau les yeux et je me prépare pour une nouvelle lutte contre le temps, contre l’épuisance physique et morale, contre moi-même et contre l’autre.

J’aime l’humain, c’est bien pour que cela que je me lève chaque matin de chaque jour pour rejoindre les bancs d’école puis ceux de la faculté, pour me gaver d’informations, les rédiger à nouveau sur les copies d’examens, décrocher les jolies notes et bien garnir mes bulletins annuels. Le même rituel chaque année jusqu’au baccalauréat. Là encore, comme une étoile filante, j’ai brillé jusqu’à éblouir tout le monde, mais pas sans prix. Certes l’étoile filante luit mais pour faire cela, elle brûle. Devant ce spectacle, mes parents, enseignants et amis m’ont tous sorti la même phrase: « Diri Médecine twelli tbiba kbira t3awni nass ». Déjà anéantie par ce parcours si impressionnant, je refuse de baisser les bras. J’ai brillé, quel mal cela ferait-il de me brûler encore un peu? Encore une petite étincelle, je suis proche du but. J’ai préparé le concours et je l’ai décroché merci Dieu. Encore une aventure épuisante, un parcours du combattant qui a tracé une ou deux cicatrices sur mon esprit rongé par l’épuisance mais la joie et l’émotion qui m’ensevelit masque toute autre douleur.

J’y suis parvenue! Je pourrai sauver des vies! J’ai épuisé toutes mes étincelles mais j’y suis parvenue! Dieu soit loué!

Les souvenirs tracent un léger sourire sur mon visage amaigri. Je grelotte sous mon épais manteau en parcourant les sombres ruelles vers la faculté. 8h et pas une lueur d’espoir dans le ciel. Le noir domine, je le fuis à nouveau vers mes souvenirs.

Je me rappelle bien de ma première journée à la faculté. J’étais plus heureuse qu’un Roi nouvellement couronné. Je n’avais pas un trône mais j’avais une simple chaise dans un amphithéâtre. Je n’appartenais pas à une famille noble mais j’appartenais au corps médical marocain. Je n’avais aucune richesse mais j’avais un esprit vif et brillant. Je n’aspirais pas à conquérir le monde mais j’aspirais à conquérir les coeurs… J’étais Reine et j’avançais vers la faculté avec toute la confiance d’une Impératrice. En franchissant la porte, je me suis faite une promesse.

J’ai brûlé pour être ici, je brûlerai encore plus s’il le faut pour parvenir jusqu’au bout, pour décrocher ce fameux Doctorat et sauver des vies.

Je n’ai guère oublié la promesse et j’ai fait de sorte à ce que chaque jour m’aide à m’approcher encore plus du titre « Docteur ». J’ai assisté aux longs cours, acheté et appris les lourds polycopiés et complexes schémas, enduré la distance qui me séparait du foyer familial, les longues nuits sans sommeil passées à contempler les pages blanches garnies de milles lignes surlignées des mille et une couleurs et les innombrables problèmes au sein de la faculté. Patience, il ne reste que quelques mois pour finir cette longue torture et me retrouver en 2ème année. Patience, encore quelques nuits blanches et je serais en 3ème année. Patience, patience, patience… Je brûle mais je brillerai. Patience. L’épuisement quotidien est devenue une routine. Chaque fois que je baissais les bras, mon rêve brillait encore comme un doux rayon de soleil pour me réveiller et me donner de l’espoir pour avancer. Je pensais avoir vu le pire, mais je suis arrivée en clinique et l’épuisement a pris une autre dimension. Les scènes de misère humaine et mon impuissance face à elles m’ont brisé davantage mais je suis guerrière expérimentée, je ne baisserai jamais les bras. L’étoile filante, quoique moins brillante, ne cessera de luire.

Me voilà arrivée devant la faculté. Le soleil commence à briller timidement derrière les nuages. Mes camarades sont déjà là, leurs blouses blanches visibles de loin. Or, aujourd’hui, nous n’allons ni assister au cours ni franchir la porte du Centre Hospitalier Universitaire. Aujourd’hui, nous arrêtons tout et nous abondonnons l’atroce routine d’un étudiant en médecine pour lutter contre une injustice des plus hideuses, contre une tempête qui espère éteindre notre étincelle et rendre le commun du mortel aveugle à notre brillance. Aujourd’hui, nous crions et nous nous révoltons pour que l’étincelle continue à briller, pour que tous les sacrifices des jeunes médecins ne soient pas enterrés, pour que nos amers souvenirs et nos ineffaçables cicatrices ne soient pas réduites au néant. Notre cri gronde comme les tonnerres des nuits pluvieuses pour que le soleil puisse se lever à nouveau, pour que la justice puisse être instaurée. Innombrables jeunesses sacrifiées pour un doctorat Passable? Innombrables nuits sans sommeil pour un lendemain sans soleil? Innombrables sacrifices pour un rabaissement sans précédent? Innombrables dons pour nous ôter subitement tout?

Je regarde de loin mon amphithéâtre, je contemple de loin ce CHU, temple de misères et souffrances infinies… Je ne ressens la moindre envie d’y mettre le pied. On m’a privé d’un rêve pour lequel j’ai brûlé pour des années entre ces mêmes murs, comment pourrai-je y retourner?

L’amertume m’envahit au seul souvenir de ma jeunesse sacrifiée entre ces mêmes murs, comment pourrai-je encore y travailler ? Aux diables les cours ! Aux diables le stage ! Mon futur est en danger ! Mon mérite est perdu et mon étincelle est menacée par le froid glaçant de l’injustice !
Je dis NON et je crie, pour ces jeunes sacrifiés, pour ces parents épuisés, pour ce futur saccagé, pour ce patient tourmenté, pour ce pays qui a oublié le goût de la justice…


Like it? Share with your friends!

4

What's Your Reaction?

cute cute
0
cute
damn damn
1
damn
Angry Angry
0
Angry
love love
6
love
dislike dislike
0
dislike
wtf wtf
0
wtf
confused confused
0
confused
lol lol
0
lol

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format