Nos rêves d’antan

Lui, elle, toi, moi … tous ensemble, ce royaume l’on lèvera, et sa victoire l’on remportera. -Grâce à sa jeunesse, le Maroc fera des miracles-


1

A l’heure où la cloche sonna, nos pas se précipitèrent vers le portail de sortie. Habillés de tabliers scolaires, portant nos sacoches écolières, nous n’attendions que de rentrer chez nous pour suivre nos dessins animés préférés, en savourant la parfaite combinaison : biscuits et lait chocolaté.

Nous passions nos journées d’études sous l’espoir que les vacances d’été arrivent à grands pas. Nous résistions les cours chargés face à nos petites substances grises d’antan, les contrôles qui faisaient couler nos sueurs froides, les mini-angoisses qui nous hantaient durant les dimanches soirs …

Les jours passèrent et les 17h reprenaient leurs couleurs vivaces. A la sortie de nos écoles, ces fins rayons de soleil nous éclaircissaient les visages, garnissant notre monde d’ornements, rappelant l’allure estivale et accueillant l’hymne printanier. Une étincelle de joie et d’aisance s’éclata ainsi dans nos cœurs, se reflétant sur nos yeux qui brillantaient l’impatience de se retrouver en repos.

D’autres jours s’écoulèrent également, et nous nous retrouvâmes face au grand jour. Nous nous levâmes de bonne heure, pas par obligation, mais plutôt par euphorie et excitation inexplicables. Nos mamans faisaient passer le fer sur nos jolis habits, pendant que nous attendions l’heure avec impatience. Plus tard, nous portâmes nos costumes, nous nous brossâmes les cheveux, et mîmes nos parfums. La fête de l’école nous était d’une ampleur chaleureuse. Nous faisions nos adieux à nos chers professeurs ainsi que nos compères, nous vivions la jouissance de ce relevé de note puis nous déclarâmes le préambule des histoires d’été.

L’été, cette saison où toute l’humanité se métamorphose en simulacre, propageant bonheur, aisance, ambiance et ardeur. Courant cette phase tant attendue, la mer et les piscines devinrent nos meilleures compagnes. Nos plaisirs se manifestaient en de petits gestes minimalistes, comme la saveur des glaces au goût des fruits de saison, ou bien le profond sommeil après une longue journée de natation.

L’été était également cet épisode où toute la famille se réunissait, où l’on sentait la gaité d’accueillir ces oncles et ces tantes qui vivaient à l’étranger. Nous sentions un embarras angélique à l’écoute de leur lexie couronnant que nous avions grandis et que nous étions devenus de braves Hommes.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est reve-dantan-by-Ouima-El-Badaoui.jpg.

Nous chérissions le moment où l’on nous demande auprès de nos rêves, de ce que nous voulions faire de notre vie dans le futur. Ainsi commençait la cacophonie des fameux métiers, dotés d’un prestige social au sein de notre société : Pilote, ingénieur, médecin.

Jadis, nous prenions la vie à la légère. Nous pensions qu’en grandissant, nous allions être plus heureux qu’auparavant, qu’être adulte voulait dire ne plus avoir peur, ne plus stresser, ne plus s’attrister …

Jadis, nos petites cervelles pensaient que le monde était bel et bien ces histoires féériques que nous suivions sur Disney Channel, et que le bien l’emporta toujours sur le mal.

Le temps cheminait, les années faisaient leurs tours, et nos monotonies continuèrent ainsi. Sans le pressentir, nous nous trouvâmes un jour adultes, comme on dit souvent, majeurs et vaccinés.

Nous avions intégré ce bel âge que nous attendions auparavant avec impatience. Cependant, appeler cette phase de la vie la fleur de l’âge nous semblait une vraie antiphrase.

Nous grandîmes et nous fîmes face à une totale différente sphère. Toutes nos anciennes imaginations s’évaporaient sous nos regards, ces regards pleins d’amalgame d’émotions, allant de la déception jusqu’au mécontentement.

Nos rêves d’antan se dissolvaient et se transformaient en cendres. Devions-nous croiser les bras et continuer le reste de notre vie à imaginer ces rêves devenir réalité dans l’au-delà ? Ou bien il était temps de les enterrer afin de pouvoir énoncer un nouveau préambule ?

En ce moment précis, la guerre se déclencha. Il ne s’agissait pas d’une guerre étatique, mais il s’agissait d’une guerre que nous menions contre la vie. Une guerre menée contre la vie était une guerre que nous entamions contre nous-mêmes, contre la société, contre nos études, contre nos responsabilités, contre nos rêves d’enfance, contre nos ambitions et nos désirs, contre les lois qui régiment et qui gouvernent ce monde et ainsi de suite.

Ce cataclysme que nous étions en train de vivre n’était, certes, en aucun instant de notre faute. Cependant, retrousser les manches pour combattre et pour devenir de vrais soldats était le prix à payer.

Nous grandîmes ainsi, en sentant un dégoût et une déplaisance envers notre ethnie. Au fur et à mesure que nous ouvrions les yeux sur ce qui nous entourait, nous comprîmes que ce royaume ne nous causait que du mal, qu’accepter cet état de vivre n’allait nous mener que vers un mépris, et qu’attendre que les responsables reprennent leurs obligations voulait dire compter une éternité, et que la voile de la gloire, du septième ciel allait se faire tirer.

Notre sagesse et notre omniscience nous indiquaient le bon chemin. Nous acceptâmes donc que Dieu nous faisait traverser ces ténèbres afin de renforcer nos personnalités et d’en tirer une leçon. Cette leçon nous changea à vie. Cette leçon symbolisait la soif du changement que nous dégagions dans l’univers.

La prise de l’initiative était devenue notre unique cri de ralliement, et le refus de l’espérance et des faux espoirs fit de nous de vrais Arès.

Nous assimilâmes ensuite que le changement ne se manifestait pas dans de grands évènements ou bien d’immenses métamorphoses. Par contre, le changement commençait par de petits gestes, le changement se manifestait dans notre changement d’idées et de notre vision des choses, dans les détails de notre vie quotidienne, dans ce que nous pouvions offrir à nous-mêmes, à nos compatriotes, notre famille, notre école, les étrangers que nous rencontrions une seule fois dans notre vie …. Nous assimilâmes donc que pour créer le changement, il fallait être le changement.

Le temps passait et la vie nous garnissait d’expériences, faisant de nous des Hommes matures, sages, professionnels et pragmatiques.

La levée de cette nation nous parait lointaine, voire inaccessible. Cependant, comme elle a aujourd’hui pratiqué son autosuffisance alimentaire en matière de produits de base, qui sait ? Peut-être que demain, grâce à cette jeunesse que nous sommes, notre empire réalisera son autosuffisance globale ?

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est reve-dantan.jpg.

Lui, elle, toi, moi … tous ensemble, ce royaume l’on lèvera, et sa victoire l’on remportera.

-Grâce à sa jeunesse, le Maroc fera des miracles-


Like it? Share with your friends!

1

What's Your Reaction?

cute cute
0
cute
damn damn
0
damn
Angry Angry
0
Angry
love love
1
love
dislike dislike
0
dislike
wtf wtf
0
wtf
confused confused
0
confused
lol lol
0
lol
Ouiam El Badaoui
Un esprit ouvert, sage, consacré à la lecture de la littérature française et russe, au jeu d’échecs et à la rédaction. Esprit comblé d’amour, de motivation, et d’ondes positives, à la disposition de toute personne ayant besoin d’entendre les mots qui pourront changer sa vie. Le reste ? Reste à découvrir bien-sû

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format